La meilleure façon de télécharger et installer VFR est d'utiliser l'application Play Store de Google sur votre appareil Android :

Dans le "Play Store" utiliser la recherche (taper "VFR") et dans le résultat sélectionner VFR :

Cliquer sur "Installer" si vous avez déjà acheté VFR avec le compte Google utilisé par votre appareil Android, sinon cliquer sur "Acheter".

Au premier démarrage, VFR demande le téléchargement des données aéro (environ 12Mo de données) qui sont le minimum pour utiliser l'application.

Il est très fortement recommandé de télécharger également les données de relief, au moins pour la région du monde dans laquelle vous volez. Sinon VFR considère le sol comme étant au niveau de la mer.

Si votre appareil Android ne dispose pas de connexion data 3G / 4G disponible en vol, vous devez également télécharger les tuiles de la carte embarquée correspondant à votre zone de vol.

Enfin, pour bénéficier des fiches AD et éventuellement des cartes VAC géolocalisées (seulement disponibles avec Android Lollipop 5.0 ou ultérieur) il faut également télécharger l'atlas VAC.

Les données de relief de VFR sont issues des fichiers d'élévation GTOPO30.

Ces fichiers couvrant toute la surface du globe sont distribués par zones découpées de la façon suivante :

Depuis le menu "Données" > "Relief..." VFR permet de télécharger les fichiers de relief de chacune de ces zones :

Il suffit de cliquer sur les zones à télécharger qui apparaissent alors en surbrillance avec le symbole de téléchargement, , puis de valider.

Le bouton symbolisé , situé au dessus de la carte, permet de tout sélectionner en un clic. De même le bouton symbolisé  permet de tout dé-sélectionner.

Il est possible à tout moment de revenir sur cet écran pour supprimer des zones téléchargées (en cliquant dans une zone en surbrillance, elle s'affiche à nouveau estompée avec le symbole de suppression  en rouge).

Cet écran affiche toujours un récapitulatif de l'évolution du stockage du relief si la sélection est validée en l'état. On y retrouve :

  • La quantité de données qui sera téléchargée,
  • La quantité de données occupée par les données de relief avant et après l'opération,
  • L'espace restant disponible (dans le stockage utilisé pour les données externes de VFR) avant et après l'opération.

Après validation, si des téléchargements ont été demandés, une notification Android est démarrée en tâche de fond montrant l'avancement du téléchargement. Lorsque cette notification annonce "Téléchargement terminé", c'est que les données de relief téléchargées sont disponibles pour VFR.

La carte embarquée de VFR est issue de données cartographiques open source OpenStreetMap sélectionnées et empaquetées dans un format optimisé pour VFR. Elle est découpé en deux jeux de tuiles découpant le monde (entre 85° de latitude nord et 85 degrés de latitude sud et sur 360° de longitude) suivant une grille de 16 x 16 carrés (le monde étant aplati suivant une projection cylindrique de Mercator).

Le premier jeu de tuiles est composé d'images utilisables jusqu'aux niveaux de zoom inférieurs à 9 (environ 10km / cm sur un écran de téléphone). Le jeu complet occupe environ 400Mo de données de stockage.

Le second jeu de tuiles est composé de données vectorielles utilisables à partir du zoom 9 jusqu'au zoom 21 (environ 5m / cm sur un écran de téléphone). Le jeu complet occupe près de 3Go de données de stockage à ce jour mais est appelé à augmenter au fur et à mesure que la base de données OpenStreetMap sera enrichie par ses utilisateurs.

Le menu "Données" > "Carte embarquée" permet de gérer les tuiles à télécharger ou supprimer du stockage de l'appareil :

 

Chacune des tuiles visualise 4 informations :

  • La silhouette des côtes permettant de visualiser la zone couverte par la tuile
  • Un degré de "voilage" à 3 niveaux permettant de connaitre la présence requise ou non sur l'appareil des fichiers correspondant aux deux jeux de tuiles pour cette zone :
    • Estompé : Tous les fichiers seront absents de l'appareil pour cette zone
    • Intermédiaire : Les fichiers du jeu de tuiles pour les faibles niveaux de zoom seront présents sur l'appareil pour cette zone
    • Normal : Les fichiers des deux jeux de tuiles seront présents sur l'appareil pour cette zone
  • Un indicateur précisant l'état et l'action à effectuer sur les fichiers du jeu de tuiles pour les faibles niveaux de zoom, en regard du symbole 
  • Un indicateur précisant l'état et l'action à effectuer sur les fichiers du jeu de tuiles pour les niveaux de zoom élevés, en regard du symbole 

Signification des indicateurs :

 [vide]

Les fichiers de cette zone ne sont pas présents sur l'appareil mais ils ne seront pas téléchargés

Les fichiers de cette zone ne sont pas présents sur l'appareil et seront téléchargés
Les fichiers de cette zone sont présents sur l'appareil et à jour
Les fichiers de cette zone sont présents sur l'appareil et seront supprimés
Les fichiers de cette zone sont présents sur l'appareil, une mise à jour existe sur le serveur de VFR, la mise à jour sera téléchargée
Les fichiers de cette zone sont présents sur l'appareil, une mise à jour existe sur le serveur de VFR, la mise à jour ne sera pas téléchargée

Pour choisir individuellement les tuiles à télécharger, supprimer ou ignorer, il suffit de cliquer sur la zone correspondante de la carte et VFR proposera tour à tour toutes les options possibles pour cette zone.

Les boutons symbolisés  et  au-dessus de la carte, permettent des actions groupées sur toutes les tuiles de la carte :

  • Une première pression sur  ajoute à toutes les zones qui ne l'ont pas déjà, le jeu de tuiles pour les faibles niveaux de zoom.
  • Une deuxième pression sur  ajoute à toutes les zones qui ne l'ont pas déjà, le jeu de tuiles pour les niveaux de zoom élevés.
  • Une première pression su retire à toutes les zones qui l'ont, le jeu de tuiles pour les niveaux de zoom élevés.
  • Une deuxième pression sur  retire à toutes les zones qui l'ont, le jeu de tuiles pour les faibles niveaux de zoom.

 

Cet écran affiche toujours un récapitulatif de l'évolution du stockage de la carte embarquée si la sélection est validée en l'état. On y retrouve :

  • La quantité de données qui sera téléchargée,
  • La quantité de données occupée par les données de la carte embarquée avant et après l'opération,
  • L'espace restant disponible (dans le stockage utilisé pour les données externes de VFR) avant et après l'opération.

Après validation, si des téléchargements ont été demandés, une notification Android est démarrée en tâche de fond montrant l'avancement du téléchargement. Lorsque cette notification annonce "Téléchargement terminé", les données de la carte embarquée sont disponibles hors connexion pour VFR.

VFR permet de télécharger les fiches d'information sur les AD de telle sorte qu'elles soient ensuite disponibles sur la carte, hors connexion, d'un simple clic sur un AD.

Ces fiches sont disponibles sur le serveur de VFR où elles sont récupérées régulièrement depuis les différentes sources officielles puis compilées et traitées (géolocalisation des cartes VAC par exemple).

Le téléchargement doit se faire depuis le menu "Données" > "Bibliothèque fiches AD...".

Cette interface propose une liste des bases documentaires, classées par continent et par pays.

Il est possible de sélectionner individuellement chaque source ou, grâce aux boutons symbolisés  et  au-dessus de la liste, de tout sélectionner ou tout désélectionner en une fois.

Cet écran affiche toujours un récapitulatif de l'évolution du stockage de la bibliothèque si la sélection est validée en l'état. On y retrouve :

  • La quantité de données qui sera téléchargée,
  • La quantité de données occupée par les données de la bibliothèque  avant et après l'opération,
  • L'espace restant disponible (dans le stockage utilisé pour les données externes de VFR) avant et après l'opération.

Après validation, si des téléchargements ont été demandés, une notification Android est démarrée en tâche de fond montrant l'avancement du téléchargement. Lorsque cette notification annonce "Téléchargement terminé", les données de la bibliothèque sont disponibles hors connexion pour VFR.

Il est maintenant possible dans VFR d'afficher des cartes géolocalisées, en surimpression des fonds de carte, utilisables en préparation de vol ou même en navigation.

Cette fonctionnalité nécessite une version d'Android supérieure ou égale à 5.0 (Lollipop).

Pour l'instant, seules les cartes issues de la bibliothèque VAC France sont disponibles. Le pré-requis est donc d'avoir téléchargé les fichiers de cette bibliothèque (Cf. 3.4 - Téléchargement des fiches AD).

Pour visualiser les cadres des cartes géolocalisées vérifier que l'option "Contour cartes" est bien activée dans le menu "Affichage".

Toucher l'écran à l'intérieur d'un cadre. La boîte d'informations sur le point s'affiche et il doit y avoir le bouton "Cartes..." en bas à gauche :

En cliquant sur le bouton "Cartes..." VFR affiche la liste des cartes présentes en ce point et permet de les sélectionner pour les afficher ou non. Cette sélection est enregistrée dans les préférences de VFR, ce qui veut dire qu'elle est persistante même lorsqu'on quitte VFR.

Si les cartes sélectionnées sont "petites" à l'écran, il faut zoomer suffisamment pour que VFR bascule de l'affichage du cadre à l'affichage de la carte.

Les cartes géolocalisées suivent bien sûr la rotation et le déplacement du fond de carte.

Même si la plupart des fonctions de création et modification des routes dans VFR sont disponibles dans tous les modes, c'est le mode "Préparation" qui est le plus adapté à cette tâche en libérant toutes les fonctionnalités et un maximum de place pour la carte à l'écran. Contrairement aux versions précédentes, la V4 de VFR offre un vrai éditeur de route permettant d'insérer, de supprimer ou de déplacer des points dans une route avant de l'enregistrer.

Pour créer une nouvelle route à partir de rien (aucune route chargée ou importée active) il suffit de poser le doigt sur la carte, à l'endroit où on souhaite créer le point, et de le maintenir appuyé sans bouger pendant une seconde. Le marqueur  apparaît alors sur la carte à l'endroit sélectionné et, en haut de l'écran, un menu contextuel vient recouvrir la barre d'actions habituelle de VFR :

Les options qui peuvent figurer dans ce menu sont les suivantes :

Ajouter un point de route : Permet d'ajouter à la route le point symbolisé par le marqueur, après le point actif, ou de le définir comme premier point d'une nouvelle route.
Insérer un point de route : Permet d'insérer, dans la route active, le point symbolisé par le marqueur, avant le point actif. (Ne s'affiche que si une route est active.)
Déplacer le prochain point ici : Permet de déplacer le point actif de la route à la position symbolisée par le marqueur. Pour déplacer un point, il est également possible de cliquer sur ce point, de maintenir le doigt sans bouger pendant une seconde, et de glisser le doigt  sur la carte sans le lever. Le point suit alors le doigt jusqu'à la position souhaitée. (Ne s'affiche que si une route est active.) 
Propriétés de ce point de route... : Permet de modifier les propriétés du point actif : son nom, son altitude et sa vitesse de consigne. Cette option n'apparaît que lorsqu'on clique sur le point de route actif et uniquement en mode "Préparation". Pour éditer un point, il faut donc le rendre actif, par exemple en cliquant une première fois dessus, puis cliquer à nouveau dessus pour faire apparaître cette option, puis cliquer sur l'option pour faire apparaître le formulaire de modification.
Supprimer ce point : Permet de supprimer le point actif de la route.
Placer l'avion ici sur l'écran : Cette option n'est pas disponible en mode "Préparation" et ne concerne pas la route mais le positionnement de la "maquette" d'avion sur l'écran, en navigation, lorsque le centrage automatique est activé. L'avion est alors positionné au point symbolisé par le marqueur. Le positionnement de l'avion sur l'écran est sauvegardé indépendamment dans chaque configuration d'écran personnalisée, et persiste - même après redémarrage de VFR - à cet endroit sur cet écran jusqu'à l'enregistrement d'une nouvelle position pour ce même écran.
Effectué : Permet de fermer le menu contextuel et d'effacer le marqueur sans modifier la route.

 

Le point actif de la route apparaît en surbrillance en jaune alors que les autres points apparaissent en blanc. De même, le segment actif de route (celui qui conduit au point actif) apparaît en surbrillance couleur fuchsia alors que les autres segments apparaissent en mauve.

Pour activer un point, il existe plusieurs méthodes :

  • Utiliser le menu "Route" et ses options "Point suivant" et "Point précédent"
  • Cliquer sur le point sur la carte. Si le point est "seul" dans les environs il est directement activé.
  • Cliquer sur le point sur la carte et, dans la boîte d'informations, dans la liste des points à proximité, repérer le "point de nav" et cliquer sur le symbole .

Modification des propriétés d'un point (nom, altitude et vitesse de consigne) :

Lorsqu'un point est actif, si on clique à nouveau dessus, le menu contextuel s'affiche et propose l'option . Quand on clique sur cette option, le formulaire de modification des propriétés du point s'affiche :

Ce formulaire permet de donner un nom à chaque point, de régler (au moyen des deux curseurs) l'altitude et la vitesse de consigne au passage de ce point.

NB : En bas de l'écran, l'affichage du VSI (Indicateur de Situation Verticale) affiche le segment de route actif et le relief en coupe verticale, ce qui permet d'ajuster la consigne d'altitude du point avec une idée du relief survolé sur toute la longueur du segment.

Pour fermer le formulaire, cliquer sur le symbole .

Pour enregistrer une route afin de pouvoir la charger lors d'une autre exécution de VFR, utiliser le menu "Route", "Enregistrer...". Cette fonctionnalité présente toujours la possibilité de donner un nom à la route, si bien qu'il est possible de copier une route depuis VFR, simplement en la chargeant et en l'enregistrant sous un autre nom.

Les routes sont enregistrées dans le dossier "VFR4/routes" à la racine du stockage interne de l'appareil Android. Comme toutes les données "utilisateur" de VFR et contrairement aux données externes, les routes enregistrées ne sont pas supprimées en cas de désinstallation de VFR.

 

VFR permet d'importer des fichiers de route au format standard GPX, ou au format NAV (format natif de l'excellente application gratuite "Navigation" de François Fouchet).

Pour importer un fichier, il faut juste "déposer" le fichier dans le dossier "VFR4/routes" à la racine du stockage interne de l'appareil Android.

Ce dossier est créé par VFR à la première utilisation, il faut donc avoir démarré au moins une fois VFR pour qu'il existe.

Il existe de multiples façons de déposer le fichier à importer, en voici quelques unes :

  • Brancher l'appareil Android à l'ordinateur (se référer à la notice de l'appareil pour configurer celui-ci de façon qu'il expose sa mémoire interne comme un disque externe pour l'ordinateur) et copier le fichier dans le dossier "VFR4/routes" situé à la racine de la mémoire interne.
  • Utiliser une application de synchronisation via le "cloud" (comme Google Drive, Dropbox, Microsoft OneDrive etc...) installée à la fois sur votre ordinateur et votre appareil Android pour synchroniser les fichiers de route de votre ordinateur à votre appareil Android. Si le logiciel de synchronisation ne permet pas de travailler directement dans le dossier de routes de VFR, utiliser une application Android pour copier le fichier synchronisé dans le dossier "VFR4/routes" à la racine du stockage interne de l'appareil Android.
  • Envoyer à l'adresse Gmail de synchronisation la route en pièce jointe d'un mail et, sur l'appareil Android, dans l'application Google Gmail, télécharger la pièce jointe. Utiliser ensuite une application Android (comme ES Explorateur par exemple) pour copier le fichier du dossier de téléchargement vers le dossier "VFR4/routes" à la racine du stockage interne de l'appareil Android.

Une fois la route déposée dans le bon dossier, elle doit être disponible dans le menu "Route" > "Charger..." de VFR.

NB : Si une route importée est modifiée puis enregistrée dans VFR sous le même nom, elle est enregistrée au format de VFR et non dans son format d'origine et les deux fichiers distincts (reconnaissables par leur extension) peuvent coexister dans le dossier de routes de VFR.

VFR propose maintenant un écran simplifié mais plus complet pour gérer le stockage utilisé. Pour l'obtenir utiliser l'option "Stockage..." du menu "Données" :

Cet écran est divisé en deux parties :

  • La partie "Données utilisateur" montre le dossier ("VFR4" à la racine du stockage émulé). Dans ce dossier, VFR enregistre vos données (traces GPS, routes, personnalisations d'écrans, etc...). Ce dossier est normalement accessible en lecture / écriture depuis toutes les applications ou depuis un ordinateur connecté en USB. Ce dossier n'est pas supprimé automatiquement si on désinstalle VFR.
  • La partie "Données téléchargées" contient la liste des espaces de stockage qui sont accessibles à VFR pour y stocker des données "privées", qui sont supprimées lorsqu'on désinstalle VFR. C'est dans l'espace de stockage sélectionné que VFR téléchargera toutes ses données externes (carte embarquée, données aéro, bibliothèques AD, etc...). VFR teste le temps d'accès en lecture et écriture dans chacun de ces stockages (avec un fichier test de 10Mo qui correspond à un usage moyen de manipulation de la carte embarquée). Privilégiez autant que possible le plus rapide en lecture (si la place libre vous le permet). En effet, la fluidité de la navigation dans la carte embarquée sera directement proportionnelle à la vitesse d'accès en lecture à cet espace de stockage. Une carte micro SD classe 10, censée offrir des performances d'au moins 10Mo/s affichera souvent des performances de l'ordre de 3Mo/s ce qui est relativement faible (même si acceptable) dans ce cas.

NB : Comme vous pouvez le constater sur la copie d'écran ci-dessus (prise sur un Galaxy S6 32Go), les stockages internes des appareils haut de gamme offrent des accès rapides, bien supérieurs à 10Mo/s, en conditions réelles.

Si un autre espace de stockage est sélectionné, en cliquant sur OK, toutes les données externes de VFR sont transférées de l'ancien stockage vers le nouveau. Pendant le déplacement, qui peut prendre plusieurs minutes suivant la quantité de données téléchargées et la vitesse des deux espaces de stockage, VFR n'est pas utilisable et il est préférable d'éviter d'utiliser l'appareil ou de l'éteindre ou les données seront à télécharger de nouveau via internet.

 

 

Les traces GPS enregistrées avec VFR peuvent être exportées au format standard KML de Google Earth.

Depuis le menu "Données" puis, "Export traces GPS..." :

  1. Sélectionner dans la liste une ou plusieurs traces. Si plusieurs traces sont choisies, elles seront fusionnées dans un seul fichier KML par ordre chronologique.
  2. Choisir un niveau de lissage au moyen du curseur. Le lissage permet de limiter les ondulations de la trace dues à l'imprécision du capteur GPS. Plus le curseur est déplacé vers la droite, plus les ondulations de la trace seront gommées.
  3. Taper le nom du fichier KML à exporter.
  4. Cliquer sur "Exporter au format KML".
  5. Le fichier KML est écrit (comme les traces enregistrées) dans le dossier "VFR4/tracks" à la racine du stockage interne émulé de l'appareil Android.
  6. Le fichier peut être ouvert et visualisé dans l'application Google Earth, soit directement sur l'appareil Android (si l'application est installée, cliquer sur le fichier KML dans un gestionnaire de fichier l'ouvrira automatiquement) soit sur un ordinateur après transfert du fichier.

Depuis la version 3.0, VFR permet de définir des configurations d'écrans personnalisées en choisissant la disposition des instruments et commandes sur l'écran. Mais cette fonctionnalité restait réservée à des utilisateurs avertis, la personnalisation se faisant en éditant directement des fichiers de configuration.

VFR 4 permet maintenant de créer / modifier ses écrans personnalisés directement depuis VFR, grâce à un éditeur dédié.

Ce chapitre décrit les procédures pour créer, modifier, trier, activer, désactiver les écrans personnalisés :

 

Pour créer un nouvel écran personnalisé, il faut copier un écran existant. VFR propose en standard deux configurations d'écrans nommées "Défaut - textes" et "Défaut - cadrans" pour chaque orientation d'écran (portrait et paysage), soit quatre en tout.

Dans le menu "Affichage", sélectionner l'une des options "Ecran en mode portrait" ou "Ecran en mode paysage" selon si vous souhaitez créer un écran pour l'une ou l'autre des dispositions.

Cliquer ensuite sur le nom d'un des écrans proposés dans la liste et garder le doigt appuyé (environ une seconde) sans bouger jusqu'à affichage du menu contextuel en haut de l'écran. Les options possibles de ce menu sont les suivantes :

Renommer cet écran. (Non disponible pour les écrans standards fournis par défaut dans VFR).
Modifier cet écran : Permet d'afficher l'écran en mode "modification". (Non disponible pour les écrans standards fournis par défaut dans VFR qui ne sont pas modifiables).
Dupliquer cet écran : Permet de créer un nouvel écran personnalisé en copiant l'écran sélectionné.
Supprimer cet écran : Permet de supprimer définitivement l'écran sélectionné. (Non disponible pour les écrans standards fournis par défaut dans VFR).
Fermer le menu contextuel.

Lorsqu'on clique sur l'option "Dupliquer", VFR propose de saisir un nom pour le nouvel écran ("ecran1" par défaut) et ajoute ce nouvel écran à la liste.

Dans le menu "Affichage", sélectionner l'une des options "Ecran en mode portrait" ou "Ecran en mode paysage" selon si vous souhaitez modifier un écran pour l'une ou l'autre des dispositions.

Veiller à ce que l'écran à modifier soit bien sélectionné pour l'affichage (coche en bout de ligne sélectionnée).

Cliquer ensuite sur le nom de l'écran à modifier et garder le doigt appuyé (environ une seconde) sans bouger jusqu'à affichage du menu contextuel en haut de l'écran.

Cliquer sur l'option ("Modifier") et l'écran de VFR bascule en mode "Edition d'écran" avec l'orientation verrouillée dans la disposition choisie (portrait ou paysage) :

Lorsque le mode "Edition d'écran" est actif, il n'est plus possible d'interagir avec la carte ni avec les fonctions normales des instruments et commandes.

Le menu contextuel du mode "Edition d'écran" comporte les options suivantes :

Ajouter un instrument ou une commande à l'écran : Permet d'afficher une liste des instruments ou commandes disponibles pour choisir l'élément à ajouter.
Options de l'instrument sélectionné : Permet d'afficher un formulaire présentant les options d'affichage (taille, alignement) et les éventuelles options supplémentaires de paramétrage de l'instrument. (Cette commande n'est active que si un instrument ou une commande est sélectionnée).
Supprimer l'instrument sélectionné de l'écran. (Cette commande n'est active que si un instrument ou une commande est sélectionnée).
Fermer le menu contextuel et quitter le mode "Edition d'écran". VFR propose alors un choix permettant de sauvegarder ou d'annuler les modifications effectuées sur l'écran.

 

Pour sélectionner un instrument (ou une commande) il suffit de cliquer dessus. L'instrument (ou la commande) sélectionné(e) est encadré(e) d'un large contour blanc et affiche trois "poignées" de déplacement / redimensionnement :

  • La poignée visible dans le coin supérieur gauche de l'instrument est la poignée de "déplacement" et "ancrage". Pour déplacer l'instrument, cliquer sur la poignée et la faire glisser vers la position d'ancrage souhaitée. L'icône de cette poignée représente une flèche pointée dans la direction du coin de l'écran, choisi comme origine de la grille qui sert à l'ancrage de l'instrument. Pour changer d'ancrage, cliquer sur l'option  du menu contextuel et sélectionner l'ancrage souhaité.
  • La poignée visible dans le coin supérieur droit est la poignée de "largeur" ou d' "ancrage" du bord droit. Pour redimensionner l'instrument, cliquer sur la poignée et la faire glisser jusqu'à obtenir la largeur souhaitée. Si la poignée représente le symbole , c'est la largeur de l'instrument qui est définie par rapport au bord gauche de l'instrument. Si la poignée représente le symbole , c'est le bord droit de l'instrument qui est ancré à une distance fixée par rapport au bord droit de l'écran.
  • La poignée visible dans le coin inférieur droit est la poignée de "hauteur" ou d' "ancrage" du bord inférieur. Pour redimensionner l'instrument, cliquer sur la poignée et la faire glisser jusqu'à obtenir la hauteur souhaitée. Si la poignée représente le symbole , c'est la hauteur de l'instrument qui est définie par rapport au bord supérieur de l'instrument. Si la poignée représente le symbole , c'est le bord inférieur de l'instrument qui est ancré à une distance fixée par rapport au bord inférieur de l'écran.

 

Sur cet exemple, on peut voir que l'instrument sélectionné est le VSI, que le coin supérieur gauche du VSI est ancré par rapport au coin inférieur gauche de l'écran, que le bord droit du VSI est ancré par rapport au bord droit de l'écran (ce qui lui permet d'être jointif avec l'altimètre dont la position est relative au bord droit de l'écran également) et que le bord inférieur du VSI est positionné par rapport à son bord supérieur (hauteur).

Pour fermer la fenêtre des options de disposition de l'instrument, cliquer à nouveau sur le symbole  dans le menu contextuel.

Pour ajouter un instrument à l'écran, utiliser l'option du menu contextuel. Choisir ensuite l'instrument à ajouter dans la liste affichée :

Les instruments symbolisés [XXX] (sauf [HSI] et [VSI]) sont des instruments de type "texte" et les instruments symbolisés sont des instruments de type "cadran".

[Vide] représente un "faux" instrument de type texte n'affichant rien d'autre qu'un fond identique au fond des autres instruments de type texte et permettant de combler visuellement un éventuel intervalle disgracieux entre deux instruments.

Enfin l'instrument permet de placer sur l'écran, pendant la durée de sa mise au point, un raccourci vers le mode "Edition d'écran" pour cet écran.

Pour enregistrer l'écran, quitter le mode "Edition d'écran" en cliquant sur le symbole dans le menu contextuel.

 

 

 

VFR permet de trier les écrans personnalisés dans l'ordre souhaité. C'est particulièrement utile pour déterminer quel écran s'affichera lorsqu'on utilise les commandes "Ecran suivant" et "Ecran précédent". Il est également possible de désactiver des écrans (y compris les écrans par défaut fournis en standard) sans pour autant les supprimer, afin qu'ils n'apparaissent plus dans la séquence d'affichage.

Dans le menu "Affichage", sélectionner l'une des options "Ecran en mode portrait" ou "Ecran en mode paysage" selon si vous souhaitez gérer les écrans pour l'une ou l'autre des dispositions :

Sur chaque ligne de la liste, représentant un écran personnalisé (ou un écran standard fourni par défaut) la coche de sélection, à droite, permet d'activer ou de désactiver un écran.

A gauche de cette coche de sélection, le voyant allumé représente l'écran courant (actuellement affiché en mode navigation ou simulation pour cette orientation d'écran). Il est possible d'en choisir un autre en cliquant sur un voyant éteint. L'écran courant ne peut pas être désactivé, et un écran désactivé ne peut évidemment pas être choisi comme écran courant.

Les symboles et permettent respectivement de monter ou descendre un écran dans la liste pour en changer l'ordre d'affichage lorsqu'on utilise les commandes ("écran précédent") et ("écran suivant") si celles-ci figurent sur ces écrans bien-sûr. (Les 4 écrans standards fournis par défaut disposent de la commande "écran suivant").

Si un écran ne comporte aucune des commandes de changement d'écran, le seul moyen de changer l'écran courant est de venir dans cette liste pour cliquer sur le voyant éteint de l'écran souhaité.